Académie Busiris

Accueil

À propos de l'Académie et du Prix Busiris

Le Prix Busiris est un prix de fantaisie qui récompense (comme la cravache récompense le cheval récalcitrant) l'usage abusif du droit dans le débat politique.

En effet, parfois, quand un homme politique doit justifier ses turpitudes, il a recours à une ruse qui consiste à dire que ce n'est pas lui qui veut cela mais le droit qui le lui impose, alors qu'il n'en est rien. Une telle ruse lui ouvre droit au prix décerné par l'Académie Busiris, prestigieuse entité éthérée qui a pour mission d'être la gardienne du droit dans le débat public.

Le prix est décerné par une proclamation qui moque quelque peu le récipiendaire, mais à sa propre décharge, l'Académie fait observer que c'est lui qui a commencé.

Le nom de Busiris vient du personnage de la pièce de théâtre de Jean Giraudoux, la Guerre de Troie n'Aura Pas Lieu (1934). Il apparaît à l'Acte II, scène 5. C'est un juriste sicilien convoqué par les anciens de la ville de Troie, afin de démontrer que la manœuvre de la marine grecque constituait une insulte à l'égard de Troie qui justifiait la guerre. Menacé par Hector d'être jeté en prison jusqu'à ce qu'il démontre par un raisonnement tout aussi juridique que cette manœuvre devait en fait se comprendre comme un hommage et un indiscutable signe de paix, le juriste fait aussitôt cette démonstration aussi solidement étayée que la première. Hector fait alors ce commentaire qui est la devise de l'Académie :

Mon cher Busiris, nous savons tous ici que le droit est la plus puissante des écoles de l’imagination. Jamais poète n’a interprété la nature aussi librement qu’un juriste la réalité.

La définition exacte du prix est "un propos juridiquement aberrant, si possible contradictoire, proféré de mauvaise foi, et mû par l'opportunité politique plus que par le respect du droit".

Le premier récipiendaire et de facto inspirateur du prix est François Fillon.

Conformément à l'article 67 de la Constitution, qui lui accorde une immunité absolue, le Président de la République en exercice ne peut se voir attribuer le prix Busiris.